Halle Maxwell, Le Village des Athlètes, Saint-Denis. Paris 2024

Dans cette œuvre, le programme de création des longueurs d’onde (couleurs) est soumis à des modulations, celles-ci sont liées à des modifications de paramètres qui dépassent des limites d’intensité et propagent dans le site de nouvelles énergies.

Tel un ruban lumineux, les cinq projections circulaires et dynamiques varient doucement, signe du vivant. Au centre des superpositions, la couleur apparait plus lumineuse ou blanche comme dans la Voie lactée. Le RVB est un hommage au physicien James Maxwell qui inventa en 1855 le concept de synthèse additive des couleurs. Le mélange de trois lumières Rouge-Vert-Bleu permet la synthèse de la plupart des couleurs.

Si pour Platon pharmakon, la couleur, est une puissance curative, pour Roland Barthes la couleur submerge. La vision, et notamment celle des couleurs, est différente au sein des espèces du monde du vivant, également chez les êtres humains. Dans cette œuvre, certaines chromatiques savent réjouir toutes les rétines. 

L’influence de la lumière sur notre système biologique est une source de réflexion occupant une place centrale dans cette œuvre sensible et magnétique.

Projecteurs lumière Découpes RVBAL, programmation originale. Dimensions: 6 x 12 m

Commande artistique par Vinci Immobilier Aménagement  dans le cadre de la charte « 1 Immeuble, 1 Œuvre »

Au sein du parcours artistique dans le Village olympique et paralympique prenant la forme d’un récit intitulé « Courants Fertiles »

Direction artistique Gaël Charbau

Aménageur SOLIDEO

Photos Laurent Lecat